Pétrole, Gaz & mines

Algérie : nouvelle découverte gazière de Sonatrach, l’une des plus significatives réalisées en 20 ans

There is no translation available.

Sonatrach a enregistré, depuis le début de l'année, un succès opérationnel intéressant qui place l’Algérie en tête du classement arabe des découvertes d’hydrocarbures, réalisées au cours du 1er trimestre 2022. 

En Algérie, la société publique en charge des hydrocarbures Sonatrach a annoncé, le lundi 27 juin, qu’elle a identifié une importante réserve riche en hydrocarbures. Une découverte réalisée dans un réservoir de la formation Lias Carbonaté « LD2 », une structure située dans la même zone que le gisement gazier de Hassi R’Mel, au sud d’Alger.

« Sonatrach annonce, ce jour, qu’elle a mis en évidence un potentiel important en hydrocarbures dans le réservoir Lias Carbonaté « LD2 » au niveau du périmètre d’exploitation de Hassi R’Mel », a indiqué la société dans un communiqué.

Selon les premières évaluations effectuées par la compagnie, la découverte hébergerait un volume de gaz à condensat estimé entre 100 et 340 milliards m3, ce qui en fait l’une des plus grandes découvertes réalisées en Algérie au cours des 20 dernières années.

Des opérations sont en cours d’exécution pour préciser et confirmer les volumes en place. Une fois achevées, un programme visant à accélérer la phase de développement du projet sera mis en place afin de parvenir à une mise en production rapide à partir de novembre 2022.

En avril, l'Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (OPAEP) a rendu publique une note qui classe l’Algérie au premier rang du classement arabe des découvertes d’hydrocarbures réalisées au cours du 1er trimestre 2022. La performance est liée à trois découvertes pétrolières réalisées sur les blocs Zemlet Al Arbi, West Oglet En Nasser-2 (WOEN-2) et Ouled Sidi Chikh-1.

Abdel-Latif Boureima

X