Finance

Global Innovation Initiative Group cherche 100 millions $ à investir dans la crème des start-up africaines, d’ici 3 ans

There is no translation available.

S’intéressant à l’Afrique qu’il considère comme un marché d’avenir sur le moyen et long termes, le Global Innovation Initiative Group y a lancé un fonds qui investira dans les meilleures start-up, avec pour objectifs de les aider à atteindre une croissance soutenue.

Le Global Innovation Initiative Group (GIIG) cherche à lever 100 millions $ de capitaux qui seront investis dans des start-up africaines en phase de démarrage, au cours des trois prochaines années.

L’institution qui cible les marchés émergents avec des investissements dans le secteur des technologies a procédé au lancement d’un fonds axé sur l’Afrique et ouvert aux investisseurs. Le GIIG Africa Fund, domicilié sur l’île de Curaçao, vise un rendement supérieur à 25 %.

« Nous ne sommes pas seulement en train de lancer un nouveau fonds. C'est plutôt l'aube d'une nouvelle façon de trouver et de financer des start-up en Afrique, puisque nos candidats passeront par une vigoureuse compétition pour être éligibles à un financement. Ce qui signifie qu'ils seront la crème de la crème, augmentant ainsi les chances de succès de nos investisseurs », a fait savoir Mahyar Makhzani, un des fondateurs associés du GIIG.

Les ressources financières apportées par le GIIC aux startuppeurs seront associées à un soutien à la croissance, à l'accès à des réseaux à haute valeur ajoutée et à une pénétration accélérée du marché, afin d'optimiser les rendements pour les start-up et les investisseurs.

Selon une étude du cabinet McKinsey citée par le Groupe, l'Afrique abritera près de 1/5 de la population mondiale, d'ici 2025, et d'ici 2045, ses villes compteront plus de personnes que l’Inde et la Chine réunies. Cela entraînera une escalade de la consommation sur le continent et, associé à l'accord de libre-échange continental, produira environ 5,6 trillions $ d'opportunités commerciales.

Notons que depuis le début de l’année en cours, les entreprises technologiques africaines battent le record des levées de financement. Sur les 9 premiers mois de l’année, plus de 1,44 milliard $ ont déjà été mobilisés uniquement par les fintech africaines. Cela reflète la confiance des investisseurs et le dynamisme de la tech africaine.

Chamberline Moko

X