Business

2021‑2025 : la BAD veut créer plus d'opportunités pour les femmes dans les secteurs clés du continent

( BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT) - Dans sa nouvelle stratégie du genre pour la période 2021-2025, publiée le 3 février 2021, la Banque africaine de développement dévoile sa vision en matière de genre pour les cinq prochaines années. L’institution panafricaine de développement prévoit de « transformer les secteurs clés du continent en terrains d'opportunités accessibles, où les femmes,

Classement 2021 des pays africains selon l'indice de perception de la corruption (Transparency)

six des 54 pays africains classés selon l’indice de perception de la corruption (IPC) ont obtenu des scores supérieurs à 50/100. Signe que la corruption continue de régner sur le continent, n’épargnant pas la gestion de la crise sanitaire engendrée par la covid-19.

L’ONG Transparency International vient de rendre public son dernier classement annuel sur l'indice de perception de la corruption (IPC) dans le monde.

L’indice qui classe 180 pays et territoires, dont 54 en Afrique en fonction du niveau de corruption dans le secteur public, tel qu’il est perçu par les experts et les hommes d’affaires, utilise une échelle de zéro à 100 où zéro correspond à un système très corrompu et 100 à un système très faiblement corrompu.

Alors que la planète traverse une crise sanitaire, l’IPC dresse un tableau assez sombre de l’état de la corruption dans le monde. La plupart des pays ont fait peu ou pas de progrès dans la lutte contre la corruption en près d'une décennie, de sorte que plus des deux tiers des pays obtiennent un score inférieur à 50.

Sur le continent, seuls six pays sont arrivés à passer la barre des 50 points. Il s’agit des Seychelles (66), du Botswana (60), du Cap-Vert (58), du Rwanda (54), de Maurice (53) et de la Namibie (51).

Au bas de l’indice, on trouve le Soudan (16), la Somalie (12) et le Soudan du Sud (12).

Avec un score moyen de 32, l'Afrique subsaharienne en particulier est la région la moins performante sur l'IPC, affichant peu d'amélioration par rapport aux années précédentes.

Dans toute la région, la pandémie de covid-19 met en évidence des lacunes structurelles dans les systèmes nationaux de soins de santé, des risques de corruption associés aux marchés publics et le détournement de fonds d'urgence, indique Transparency International.

Une situation qui est d’ailleurs globale puisque le rapport souligne que la corruption sape non seulement la réponse sanitaire mondiale à la covid-19, mais contribue à une crise démocratique continue.

« Les différents signalements montrent que la corruption touche l’ensemble de la réponse à la covid-19, qu’il s’agisse de l’accès aux tests de dépistage, aux traitements et aux autres services de santé, que de la passation de marchés publics de fournitures médicales et de la préparation générale aux situations d’urgence », révèle l’ONG.

La corruption détourne les dépenses publiques des services essentiels. Les pays avec des niveaux de corruption plus élevés, quel que soit leur développement économique, ont tendance à dépenser moins pour la santé, souligne le rapport.

Au niveau mondial, les pays en tête selon l’IPC sont le Danemark et la Nouvelle-Zélande avec un score de 88, suivis de la Finlande, Singapour, la Suède et la Suisse, avec un score de 85 chacun.

Borgia Kobri

Classement 2021 des pays africains selon l’IPC

Rang Afrique

Pays

Score

Rang mondial

Variation en nombre de places

         

01

Seychelles

66

27

---

02

Botswana

60

35

-1

03

Cap-Vert

58

41

---

04

Rwanda

54

49

+2

05

Maurice 

53

52

+4

06

Namibie

51

57

-1

07

Sao Tomé-et-Principe

47

63

+1

08

Sénégal

45

67

-1

09

Afrique du Sud

44

69

+1

10

Tunisie

44

69

+5

11

Ghana

43

75

+5

12

Bénin

41

83

-3

13

Lesotho

41

83

+2

14

Burkina Faso

40

86

-1

15 

Maroc

40

86

-6

16

Ethiopie

38

94

+2

17

Tanzanie

38

94

+2

18

Gambie

37

102

-6

19

Algérie

36

104

+2

20

Côte d’Ivoire

36

104

+2

21

Egypte

33

117

-11

22

Eswatini

33

117

-4

23

Sierra Leone

33

117

+2

24

Zambie

33

117

-4

25

Niger

32

123

-3

26

Kenya

31

124

+13

27

Gabon

30

129

-6

28

Malawi

30

129

-6

29

Mali

30

129

+1

30

Mauritanie

29

134

+3

31

Togo

29

134

-4

32

Guinée

28

137

-7

33

Liberia

28

137

---

34

Angola

27

142

+4

35

Djibouti

27

142

-16

36

Ouganda

27

142

-5

37

Centrafrique

26

146

+7

38

Cameroun

25

149

+4

39

Madagascar

25

149

+9

40

Mozambique

25

149

-3

41

Nigeria

25

149

-3

42

 Zimbabwe

24

157

+1

43

Tchad

21

160

+2

44

Comores

21

160

-7

45

Erythrée

21

160

---

46

Burundi

19

165

---

47

Congo

19

165

---

48

Guinée Bissau

19

165

+3

49

RDC

18

170

-2

50

Lybie

17

173

-5

51

Guinée équatoriale

16

174

-1

52

Soudan

16

174

-1

53

Somalie

12

179

+1

54

Soudan du Sud

12

179

---

Gabon : Fernand Ngoussi dans son fauteuil de DG de la Dette

Nommé à l’issue du Conseil des ministres du 22 janvier, le nouveau directeur général de la Direction générale de la Dette, Fernand Ngoussi Mayangah, a pris ses fonctions ce 28 janvier sous le signe de fortes attentes.

X