Finance

Fiscalité environnementale : le Cameroun veut appliquer la fiscalité verte

Des responsables de la Direction générale des impôts et d’autres administrations publiques ont pris part du mardi 28 au jeudi 30 juin 2022, à une session de formation sur la fiscalité environnementale.

Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, la fiscalité verte est une mesure qui consiste à prélever des taxes, impôts et redevances sur des activités qui, dans leur mise en œuvre, émettent des polluants ou produits qui détériorent l’environnement, ou prélèvent des ressources naturelles. Cette dernière était au centre d’un séminaire de formation de 3 jours, qui a réuni des responsables des services du Premier ministre, du ministère des Finances, du ministère des Forêts et de la Faune, du ministère de l’Économie, de la planification et de l’aménagement du territoire, et du ministère des Mines, de l’Industrie  et du développement technologiques. Financée par l’Union européenne et organisée par Expertise France, en collaboration avec la direction générale des impôts (DGI) du ministère des Finances, l’objectif principal de cette session de formation est de rendre capable ces administrations sectorielles, à mener des activités liées à la fiscalité y relative. « Il sera question de doter les participants d’outils permettant tant aux équipes des ministères sectoriels qui concourent à la gestion de l’environnement […]qu’à celles des administrations de régie (DGI/DGD) d’identifier les niches fiscales permettant de conjuguer l’objectif de mobilisation accrue des recettes à celui de la protection de l’environnement » précise le bulletin d’information de la Direction générale du budget dans son numéro 014 de juin 2022.

Ecomatin

X