Finance

Notation financière : le Camerounais Evou Mekou s’engage à renforcer la qualité de la signature de la BDEAC

Le nouveau président de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), Dieudonné Evou Mekou, vient de décliner, dans une note, sa feuille de route au cours de son mandat de cinq ans. Ce dernier, apprend-on, souhaite faire aboutir le processus de notation financière de la BDEAC par une agence internationale de rating. Objectif : « renforcer la qualité de la signature institutionnelle de la banque ».

Dans cette veine, M. Evou Mekou promet aussi l’amélioration continue de l’appareil de gestion avec notamment l’adoption des normes IFRS (International Financial Reporting Standards) comme référentiel comptable applicable aux sociétés cotées en bourse. Il s’agit d’un chantier entamé par la BDEAC qu’il compte faire aboutir au cours de son mandat. « La banque sera, dans ce contexte, plus que jamais sollicitée par les opérateurs économiques, notamment du secteur privé, qui ont souvent du mal à trouver des ressources pour financer leurs besoins », explique l’institution financière.

Installé officiellement le 18 juin 2022 lors d’une assemblée générale extraordinaire à Brazzaville, le Camerounais a remplacé l’Equato-guinéen Fortunato Ofa Mbo Nchama. Ce dernier revendique, en guise de bilan, la mobilisation sur les marchés financiers sous-régional et international des ressources d’un montant d’environ 600 milliards de FCFA, soit plus du tiers du montant levé depuis la création de la banque.

Comme pour faire mieux que son prédécesseur, M. Evou Mekou a pris l’engagement de faire croître, durant son mandat, le volume des financements en faveur des opérateurs économiques publics et privés de la sous-région. Ceci afin de contribuer significativement à la création de milliers d’emplois, l’amélioration des conditions de vie des populations, la création de la richesse pour l’ensemble des économies de la Cemac et ceux des autres pays membres de la BDEAC.

S.A.

X