Finance

Cameroun : le français BUT ouvrira bientôt un magasin de grande distribution à Yaoundé

 La succursale, qui devrait ouvrir en juillet 2022 au PlaYce d’Ekoudou, est née d’un partenariat entre le grec Arno et le français Duval. Elle portera le nom de ‘’BUT by Arno’’.

Enseigne française spécialisée dans l’équipement domestique, BUT ouvrira son premier magasin au Cameroun en juillet 2022,

apprend-on dans un communiqué officiel rendu public le 15 juin 2022. Cet espace commercial qui sera logé dans l’hypermarché PlaYce, dont Carrefour et CFAO Retail préparent l’ouverture à Yaoundé, sera baptisé ‘’BUT by Arno’’. Il distribuera également des produits alimentaires, apprend-on sur Investir au Cameroun.

BUT by Arno est le fruit d’un partenariat entre le groupe Arno, opérateur économique grec connu dans la distribution de biens de consommation au Cameroun depuis les années 60, et le groupe familial Duval né dans l’immobilier en France, mais qui s’est diversifié et internationalisé. Ce partenariat, apprend-on, a donné naissance à une co-entreprise baptisée Duval Arno Distribution (DAD), dont l’ambition au Cameroun est d’ouvrir d’ici 2030 « une trentaine de nouveaux supermarchés alimentaires de proximité, et une quinzaine de magasins d’ameublement et de décoration, avec une surface de vente de plus de 40 000 m2».

« Dans un marché africain en forte expansion, DAD étendra l’offre actuelle des produits alimentaires et non alimentaires pour les consommateurs africains, avec des produits de qualité garantis par les grandes enseignes internationales que sont BUT et Intermarché (partenaire de Arno, Ndlr.) », soutient Louis-Victor Duval, DG adjoint du groupe Duval. « S’associer à un grand groupe tel que Duval est un vrai gage de qualité et d’ambition de développement », souligne Yanis Arnopoulos, DG adjoint du groupe Arno, par ailleurs DG de DAD Afrique.

La nouvelle enseigne viendra accroitre la concurrence dans le secteur de la grande distribution au Cameroun. Dans le pays, les enseignes internationales, notamment françaises (Carrefour, Casino, BAO, Super U, Supeco, etc.), rivalisent avec des locaux (Dovv, Santa Lucia, Fokou, etc.). Pour s’insérer dans ce secteur jadis dominé par les étrangers, les opérateurs locaux ont fait le pari de la proximité, en ouvrant des boutiques dans de nombreux quartiers de Yaoundé et Douala. Cette stratégie semble désormais copiée par certaines enseignes internationales.

X