Avec sa levée de 750 millions €, la BOAD reçoit le prix des obligations durables de l’année 2021

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a reçu le prix des obligations de la finance environnementale dans la catégorie Obligation durable de l'année - supranationale, sous-souveraine et agence SSA en 2021. Et ce, pour le succès de sa première émission obligataire à objectifs de développement durable (sustainability bond), la première du continent africain.

« C’est avec fierté que j’accepte au nom des équipes de la Banque, le Prix de l’obligation à objectifs de Développement Durable de l’année 2021 décerné à la BOAD par le site d’information spécialisé Environmental Finance », a déclaré ravi, Serge Ekué, président de la BOAD.

D’un montant total de 750 millions d'euros (890 millions de dollars), cette émission d’obligations durables de 12 ans a attiré plus de 260 investisseurs internationaux dont la plupart vient d’Europe et du Royaume Uni. « Elle a été sursouscrite 6 fois, avec une demande totale s’élevant à 4,4 milliards € », d’après les résultats publiés par le site Togo First. Une performance pour le bras financier des pays de l’UMOA qui émettait alors sa première obligation durable de l'histoire, la toute première également d'un émetteur africain.

Les ressources collectées devraient permettre à la BOAD de financer des projets à fort impact social et environnemental. Elles devraient aussi renforcer la capacité de l’institution financière à investir dans des secteurs prioritaires tels que l'agriculture et la sécurité alimentaire, les énergies renouvelables, les infrastructures de base, la santé, l'éducation et le logement social, selon les informations diffusées.

Séna Akoda