Tanzanie: le Fonds de l’OPEP pour le développement international décaisse 50 millions $ pour lutter contre la pauvreté

- Avec un niveau de pauvreté inquiétant, la Tanzanie a mis en place de nombreux projets visant à améliorer les conditions de vie de sa population. Pour leur réalisation, le pays a fait appel au financement d’organismes tels que l'OFID.

Le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID) a annoncé le vendredi 19 février 2021, la signature d’un accord de prêt en faveur de la Tanzanie. Il porte sur l’allocation d’un montant de 50 millions $, et a pour but d’aider à financer le quatrième projet de réduction de la pauvreté dans le pays.

Ledit projet qui a été approuvé par l’OFID, le 15 avril 2020, vise à apporter une aide à plus de 900 000 personnes à travers la construction d’infrastructures destinées à améliorer les conditions d’accès à l’eau, aux soins et à l’éducation, mais aussi les secteurs tels que les transports, l’agriculture et l’élevage. De plus, la mise en œuvre du projet contribuera à la facilitation des échanges extérieurs et du tourisme.

Abdulhamid Alkhalifa, directeur général de l’OFID, a ainsi indiqué que « le Fonds s’est engagé à aider la Tanzanie à réduire la pauvreté et à améliorer les conditions socio-économiques depuis de nombreuses années. Le présent prêt aidera les communautés à s’aider elles-mêmes en renforçant leurs capacités, en consolidant la sécurité alimentaire et les revenus des ménages, et en améliorant l’accès aux équipements sociaux. Nous avons un partenariat solide avec la Tanzanie et nous nous réjouissons de voir d’autres progrès sur les indicateurs clés de développement dans un avenir proche ».

Notons que l’OFID avait déjà accompagné la Tanzanie dans la mise en place de nombreux projets dans le cadre de la réduction de la pauvreté. Sur ce plan, l’organisme a apporté un financement total estimé à 378,91 millions $ reparti dans tous les domaines, dont principalement les investissements multisectoriels (122,85 millions $) et ceux dédiés aux transports (103,35 millions $).

En dehors du financement de l’OFID, le gouvernement tanzanien et les communautés se sont engagés à cofinancer la réalisation du quatrième projet de réduction de la pauvreté en Tanzanie.