Kenya : Co-op Bank bénéficie d’un prêt de 10 millions $ pour le secteur agro-industriel

Au Kenya où les prêts au secteur agricole demeurent excessivement bas, Co-op Bank a trouvé un partenaire, Eco.business Fund, qui s’est engagé à ses côtés pour financer des coopératives agricoles.

Le fonds d’investissement Eco.business Fund qui se déploie aux côtés d’institutions financières en Afrique subsaharienne et en Amérique latine a réalisé son tout premier engagement au Kenya, au profit de Co-op Bank,

la troisième plus grande banque commerciale du pays.

Le prêt subordonné de 10 millions $ sera rétrocédé aux entreprises agroalimentaires ainsi qu’aux sociétés coopératives agricoles.

« Nous sommes ravis de notre premier investissement au Kenya, un pays riche en opportunités [...] Ce nouveau partenariat avec Co-op Bank promet d'être fructueux, car la Banque est bien placée pour agir comme un catalyseur de pratiques de production durables. Ce n'est qu'en fournissant un financement adapté au secteur agricole que nous pourrons générer un impact environnemental et social positif », a fait savoir Jens Mackensen, président du conseil d'administration d’Eco.business Fund.

Au Kenya, les prêts au secteur agricole « demeurent excessivement bas » et pourtant, la filière emploie 75 % de la population rurale, représentant 34 % du PIB. Selon l’analyse d’Eco.business Fund, ce déficit de financement limite la capacité des producteurs et transformateurs à investir dans des pratiques de production durable.

Au cours de l’année 2020, la Banque contrôlée à hauteur de 64,56 % par la Co-op Holdings Society n’a accordé que 1,9 % du total de ses prêts au secteur agricole. L'établissement a par ailleurs accru son exposition aux secteurs du commerce, des services financiers, du transport et de l’énergie.

Chamberline MOKO.